Quelles sont les normes en matière de chaussures de sécurité ?

Normes générales

La norme la plus couramment utilisée pour les chaussures de sécurité est la norme ISO EN 20345 : 2011. Ces normes sont désormais utilisées à la place des normes EN 20345 : 2004 et EN 345 précédemment utilisées. * Les protège-pieds produits avant 2013 peuvent avoir les anciennes normes, mais les protège-pieds fabriqués après 2013 doivent être marqués avec les nouvelles normes.

Pour savoir selon quelles normes les chaussures sont produites, vous pouvez vérifier l'étiquette du produit, qui se trouve généralement sur la languette de la chaussure.

La signification des codes figurant sur une étiquette est la suivante ;

⇒ EN ISO 20345 : Numéro de la norme.

⇒ 0903119-01-86 : Numéro de certificat PFI.

⇒ 0193 : Référence de l'organisme agréé (PFI) approuvant le produit.

⇒ A-ONE/701 : Nom du produit et numéro de groupe

⇒ 08/2009 : Date de production

⇒ 41 : Taille de la chaussure

⇒ S2 : Type de classification

 

Niveaux de protection

Pour faciliter le choix, les chaussures de sécurité portent normalement un code simple de deux ou trois lettres qui identifie les principales normes de sécurité pour ce produit. Par exemple, il commence par un S pour un embout qui protège jusqu'à 200 joules, et se termine par la lettre P pour 100 joules. D'autres attributs comme celui-ci peuvent être spécifiés à l'aide d'autres codes ou pictogrammes. Un résumé des principales normes est présenté ci-dessous.

 

Marques et significations standard des chaussures de travail

  • SB - Exigence de sécurité de base, protection des doigts jusqu'à 200 joules, surface extérieure résistante à l'huile. (Exigences minimales)
  • SBP - Semelle intermédiaire résistante à la perforation en plus de As et SB.
  • S1 - En plus de As et SB, caractéristique antistatique et surface de base à absorption totale d'énergie.
  • S1P - Semelle intermédiaire résistante à la perforation en plus de As et S1.
  • S2 - Résistante à l'eau et imperméable en plus de As et S1. On la trouve généralement dans les chaussures d'hiver telles que les bottes de travail.
  • S3 - As et S2 plus semelle intermédiaire résistante aux perforations.
  • S4 - Protège-doigts 200 joules. Fabriqué en caoutchouc ou en matériau polymère (imperméable). Propriétés antistatiques, zone du talon à absorption d'énergie.
  • S5 - Ace et S4 plus semelle intermédiaire renforcée anti-crevaison.

 S1 : Environnements secs, lieux présentant un risque de charge électrostatique (magasins, ateliers, stations-service, chantiers navals, ateliers de menuiserie).

S1P : Comme S1, mais dans des lieux où l'on travaille avec des matériaux tranchants et perçants, des épines et de gros outils (chantiers de construction, industries mécaniques, ateliers sidérurgiques, fonderies, etc.)

S2 : Lieux avec une forte humidité et/ou des hydrocarbures en abondance (raffineries, industries chimiques, ciment, bois et plastique, etc.)

S3 : Comme S2, mais dans des lieux où l'on travaille avec des objets tranchants, des épines et de gros outils (chantiers, industries mécaniques, ateliers sidérurgiques, fonderies, etc.)

En outre, les caractéristiques des chaussures peuvent être précisées par différents codes.

P : Semelle intermédiaire en acier

C : Patin conducteur

A : Chaussures antistatiques

HI : Isolation contre la chaleur

CI : Isolation contre le froid

E : Absorption d'énergie au niveau du talon

WRU : Tige imperméable

HRO : Base résistante à 300 °C

ESD : Décharge électrostatique


1 commentaire


  • Saad Ahmad

    Send me price list with pictures. And what’s app me 03217730016 thanks


Laissez un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.